Centre Interinstitutionnel de Bilans de Compétences  
Accueil 
Gestion de contenus 
Contactez-nous
Nos références

Ces entreprises et ces institutions nous font confiance

ABM – ACCESS INDUSTRIE - ALGEEI – ASPP - ASSAD – AUDIENS AGEPRO - BASF AGRO SAS - BIGARD – BIOCOOP - BMS BRISTOL MYERS SQUIBB – BOEHRINGER INGELHEIM FRANCE - CCAS AQUITAINE NORD - CENTRALE DE GOLFECH - CHAMBRE DES METIERS ET ARTISANAT - CILIOPEE - CIVU DE BOÉ BON-ENCONTRE - CHAMBRE D’AGRICULTURE – CPAM – COMMUNAUTE DE COMMUNE VAL DE GARONNE – CREUZET AERONAUTIQUE - DELPEYRAT - DE SANGOSSE - ENAP - ERDF GRDF – FONDATION JOHN BOST - FOREZIENNE MFLS – GDF SUEZ – GIFI – INCARTA – INTERMARCHE -  INTERGROS – JLG FRANCE - KDI - KUHNE NAGEL - LA POSTE – LA BANQUE DE FRANCE - LAFARGE BETONS SUD OUEST - LAITERIE DE LADHUIE - LECLERC – PIERRA SAS - POMONA - POINT P - PREVIFRANCE - QUALISOL - QUARANTIÈME RÉGIMENT DE TRANSMISSIONS - REXEL- TARKETT - MAC DONALD - MACIF – MAIRIE DE VILLENEUVE – MAIRIE D’AGEN – MAIRIE DU PASSAGE - MAIRIE DE TONNEINS - PEUGEOT PSA - PFIZER – SDIS 47- SUA – SNCF - TERRES DU SUD – URSSAF...

  


  

Interview de Patrick Didier,
Directeur des Ressources Humaines de Terres du Sud,
1121 salariés, 47320 Clairac

 

Depuis combien de temps travaillez-vous avec le CIBC ?
 
Nous avons mis en place un partenariat qui remonte à 3 ans environ. Nous travaillons avec le CIBC sur les bilans de compétences et nous l’informons quand nous ouvrons un poste au recrutement. La présence de l’équipe dans tout le département lui permet d’être proche des salariés, c’est pratique pour les personnes qui font un bilan. Les conseillers connaissent bien le contexte économique de la région et ont une approche pragmatique.

Comment utilisez-vous les bilans de compétences ?

La plupart du temps, ce sont les salariés qui demandent à pouvoir profiter d’un bilan. Mais il nous arrive de le proposer à quelqu’un que nous envisageons de faire évoluer ou qui désire bouger. A son retour du bilan, nous discutons, s’il le désire, de son évolution et il nous fait un point.

Vous ne demandez pas systématiquement le retour des bilans ?

C’est une démarche qui appartient au salarié. Il a le droit de décider de nous en parler ou pas. C’est vraiment un échange entre lui et le CIBC. Une fois, j’ai demandé un retour, avec l’accord du salarié : on voulait tester avec cette personne sa capacité à occuper un nouveau poste.

Y-a-t-il de plus en plus de demandes de bilan de compétences ?

Oui. Sur les 6 derniers mois, 7 salariés sont partis en bilan de compétences sur les différentes structures. Notre entreprise bouge  pas mal et l’évolution interne est une composante importante chez nous. Il est donc normal que les salariés aient envie de savoir ce qu’ils peuvent faire d’autre, comment ils peuvent évoluer.

Voyez-vous une différence quand les salariés rentrent d’un bilan ?

Ils ont beaucoup plus d’éléments qu’avant pour postuler sur un poste. Ils sont plus déterminés à demander des rendez-vous pour parler d’évolution. Je pense que se projeter dans leur avenir professionnel avec un professionnel extérieur les aide à savoir ce qu’ils veulent faire de leur carrière, à demander à l’entreprise si elle peut le concrétiser ou pas et être précis dans leurs propositions.

Evénements