Centre Interinstitutionnel de Bilans de Compétences  
Accueil 
Gestion de contenus 
Changer de métier, se reconvertir
Redonner du sens à son métier
Seniors : utiliser leurs compétences
Bilan de compétences : préparer la recherche d'emploi
VAE : Faire reconnaître les compétences développées en entreprise
Construire son plan de carrière
Contactez-nous
Redonner du sens à son métier

 

Hebergeur d'image

Valérie, agent de développement, 37 ans

« Ce n’était pas mon travail qui ne me plaisait pas mais le regard que j’avais sur lui »

Démotivée

Je travaille dans un organisme d'aide aux agriculteurs comme agent de développement. Je suis fille d'agriculteurs, j'aime être au service des autres : ce boulot me correspondait vraiment. Mais au bout de 8 ans, j’ai postulé vers un autre service. J'ai eu ce poste. C’était pour moi un vrai challenge, j’y ai mis beaucoup d’énergie et d’entrain. Mais deux ans après, on m’a demandé de réintégrer mon premier job. Je l’ai vécu comme une mise au placard. J’étais en colère et vraiment démotivée. Une collègue m’a conseillée de faire un bilan de compétences. Au CIBC, j’ai rencontré une conseillère qui m’a fait cheminer.

Valeurs

Très vite je me suis rendue compte que ce n’était pas mon travail qui ne me convenait pas mais plutôt le regard que j'avais sur mes compétences et mon parcours… Je manquais d'estime de moi-même. En travaillant sur mes compétences et les valeurs qui sont importantes pour moi aujourd'hui (l'humanisme et la bienveillance), j'ai réalisé que je pouvais exercer ce métier autrement. Et qu'il était cohérent avec mon parcours d'ingénieure agro spécialisée dans le développement. Je fais ce que j'aime : être au service des agriculteurs. Aujourd'hui, je ne leur apporte pas seulement une aide technique mais aussi un conseil et une écoute. Je sais qu'ils apprécient car ils me le disent et ils me sollicitent. J'y trouve une satisfaction, en accord avec ce que je suis. Je me sens beaucoup plus "actrice" de ce que je fais, y compris dans mon service. J'ose penser, proposer sans craindre d'être jugée. J'ai même constaté que cela permettait aux gens de rebondir et de proposer encore d'autres choses. Je me sens beaucoup mieux. Je viens d’être choisie par une jeune collègue pour être sa tutrice de formation et ça, ça me remplit de fierté.

Evénements